DIETETIQUE CHINOISE

Yin Shi Zhi Liao Fa

Il existe deux parties dans la diététique chinoise :

La préventive
Elle concerne l’alimentation au quotidien en fonction des saisons, essentielle pour la prévention des maladies, le bien-être et la longévité.

La  curative
La plupart des maladies peuvent être soignées ou améliorées par l’alimentation, en tenant compte des propriétés médicinales des aliments. Par exemple:le gingembre peut tonifier la rate, assécher l’humidité des crudités, la poudre "cinq parfums" (badiane, semences de fenouils, clous de girofle, cannelle de Chine et poivre du Sichuan) agit sur Rate/Pancréas/Estomac.

En gruau, il agit sur les ballonnements, dyspepsie, aérophagies et intoxication alimentaires légères.

Programme pédagogique:
  • LES PRINCIPES DE BASES
  • LA NATURE DES ALIMENTS
  • LES 5 SAVEURS
  • LA MATIERE ALIMENTAIRE ET LA PHARMACOPEE DE LA DIETETIQUE
DIETETIQUE A VISEE CURATIVE :
  • FIEVRE ET GRIPPE
  • LE VOMISSEMENT
  • LA DOULEUR DE L’ESTOMAC
  • LA DOULEUR DE L’ABDOMEN
  • LA DIARRHEE
  • LA CONSTIPATION
  • MAUX DE TÊTE
  • L’INSOMNIE
  • DIETETIQUE ET SYNDROMES MTC
  • LES ELXIRS DE SANTE

DATES ET PRIX (cliquez sur le lien) 

Délivrance d'une attestation de formation

LES 5 SAVEURS
Elles vont permettre la production harmonieuse de souffle vital pour sustenter les organes et maintenir la forme corporelle. Les cinq organes pleins et les six organes creux (voir ces termes dans le chapitre introduction) reçoivent chacun le souffle vital prove nant de l'estomac et de sa digestion. Chacune des cinq saveurs se dirige vers son lieu d'affinité : l'acide rejoint d'abord le Foie, l'amer le Cœur, le doux la Rate-Pancréas, le piquant les Poumons et le salé les Reins. Les maladies peuvent siéger dans les diffé rents organes vitaux. A chaque organe correspond une saveur particulière. Le cœur recherche l'amer, les poumons le piquant, le foie l'acide, la rate le doux et les reins le salé. Chacune de ces cinq saveurs correspond au tempérament de l'un des cinq orga nes.
Chaque saveur a une correspondance avec un des 5 mou vements d'énergie et va dynamiser son champ d'action. La saveur d'un aliment n'est pas forcément celle qui est perçue par le goût. 

LA SAVEUR SALEE
- ramollit
- fait descendre, purge en abaissant
- ramollit ce qui est dur et disperse les indurations.

Action de l'excès de la saveur salée
 - nuit au cœur, au teint et au sang
- fige les vaisseaux
 - fatigue les os
 - rétracte les chairs
Saveur compensatrice : douce

LA SAVEUR AMERE
- durcit
- purge, draine (mobilise, clarifie, abaisse)
- assèche l'humidité (froid ou chaleur).

Action de l'excès de saveur amère
 - blesse le souffle vital,
 - dessèche la rate et la peau,
 - épuise le Yin (la matière du corps) et les liquides physiologi ques,
 - nuit aux os et aux dents,
 - épaissit les émanations de l'estomac, perte d'appétit,
 - favorise la chute des poils.
Saveur compensatrice : salé.


LA SAVEUR PIQUANTE
- dispersante
- sudorifique, elle fait transpirer
- activante du Qi et du Sang (action de mobilisation).

Action de l'excès de saveur piquante 
 - contracte les muscles, les tendons,
 - blesse l'épidémie, les poils,
 - flétrit les ongles,
 - blesse la vue,
 - trouble la vitalité, les esprits et le comportement,
 - nuit au souffle vital, aux poumons et au foie.
Saveur compensatrice : amère

LA SAVEUR ACIDE
- Contient la sueur et le souffle vital,
 - Arrête la diarrhée, la leucorrhée et l'hémorragie,
 - Obture la voie du sperme c-à-d empêche son écoulement spontané,
 - Régénère les liquides organiques Yin de l'estomac (bouche—sèche assoiffée, inappétence), ceux qui vont aux tendons (contractures).

Action de l'excès d'acide
- nuit à la rate et au pancréas
- rétracte les chairs,
 - épaissit et flétrit les muscles,
 - gerce les lèvres.
Saveur compensatrice : piquante 

LA SAVEUR DOUCE
 - reconstituante en cas de déficiences
 - relâchante des contractures douloureuses
 - harmonisante pour les fonctions de la rate, du pancréas et de l'estomac
 - neutralise les toxines ou atténue les effets des autres aliments
 - dissolvante des mucosités des poumons
 - sudorifique pour les toxines
 - hydratante et lubrifiante des intestins et des poumons

Action de l'excès de saveur douce
 - Elle nuit au cœur et aux reins, à la rate et aux chairs.
 - Elle favorise la chute des cheveux.
 - Elle crée des douleurs dans les os.
Saveur compensatrice : acide